Sémaphore Conseil

Sémaphore Conseil participe à l’Observatoire des tarifs bancaires 2021 du CCSF

Sémaphore Conseil est une nouvelle fois très fier d’avoir participé à la réalisation de l’Observatoire des tarifs bancaires du CCSF. Pour cette année 2021, le CCSF annonce « une évolution modérée des tarifs bancaires ».

Sur les 11 lignes tarifaires analysées correspondant à 14 types de tarifications de services, il ressort les tendances suivantes :

  • Évolutions tarifaires entre le 31 décembre 2020 et le 5 janvier 2021 :

– 2 tarifs en baisse : abonnement à des services de banques à distance (internet, téléphone fixe, sms, etc.) ; abonnement à des produits offrant des alertes sur la situation du compte par SMS – coût forfaitaire

– 8 tarifs sont en hausse : cotisation à une offre d’assurance perte ou vol des moyens de paiement ; fourniture d’une carte de débit (carte de paiement internationale à débit différé) ; fourniture d’une carte de débit (carte de paiement internationale à débit immédiat) ; retrait d’espèces (cas de retrait en euros dans la zone euro à un distributeur automatique d’un autre établissement avec une carte de paiement internationale) – 1er retrait payant ; virement (cas d’un virement occasionnel) en agence ; tenue de compte (actif) ; fourniture d’une carte de débit (carte de paiement à autorisation systématique) ; abonnement à des produits offrant des alertes sur la situation du compte par sms – coût unitaire

– 4 tarifs stables : commission d’intervention ; frais de mise en place d’un mandat de prélèvement SEPA ; frais par paiement d’un prélèvement SEPA ; virement par internet.

  • Le rapport souligne que « les hausses constatées entre le 31 décembre 2020 et le 5 janvier 2021 sont très modérées, s’échelonnant pour l’essentiel entre 0,29 % et 1,53 % (entre 1 et 40 centimes) et les deux hausses de tarifs plus conséquentes sont dues à des changements de produit ou de panel » :

– La carte de paiement à autorisation systématique marque une hausse de 3,14 % : cette augmentation « est due, pour l’essentiel, au lancement par 26 établissements d’une nouvelle génération de carte à autorisation systématique, la carte à contrôle de solde quasi-systématique ». Sans prise en compte de ce nouveau produit, la hausse est de 0,28 %

– L’abonnement à des produits offrant des alertes sur la situation du compte par sms – coût unitaire est en hausse de 12,00 % : cette évolution « s’explique pour l’essentiel par l’abandon de cette facturation par 12 établissements, appartenant au même groupe mutualiste, au profit d’une facturation forfaitaire ».

  • Évolutions tarifaires entre le 31 décembre 2019 et le 31 décembre 2020 :

– 4 baisses : la plus forte baisse concerne les frais de mise en place d’un mandat de prélèvement SEPA (- 8,47 %)

– 6 hausses : quatre hausses sont très modérées, elles varient entre 0,13 % et 0,76 % pendant que deux sont proches de 4,00 % (3,96 % pour la tenue de compte actif et 4,5 % pour le virement occasionnel en agence)

– 4 stabilités.

 

observatoire tarifs bancaires CCSF semaphore conseil

 

Ce rapport revient également sur la publication du Document d’information tarifaire (DIT) en application de la Directive « Compte de paiement » : 94 établissements du panel étudié ont conservé l’EST au sein de leur plaquette tarifaire en plus de la publication du DIT.

La méthodologie s’appuie sur un panel de 101 banques à réseau et 8 banques en ligne. Il a fait l’objet d’une évolution l’année dernière avec l’intégration de Hello bank! et de Ma French Bank (« Nouveau panel ») en remplacement de e.lcl et de la Net Agence BNP Paribas.

L’étude se base sur les données tarifaires brutes et non pondérées collectées au sein du document d’information tarifaire (DIT) par Sémaphore Conseil.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter :

NOUS CONTACTER

TELECHARGER L’OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES 2021

Sémaphore Conseil
Sémaphore Conseil © 2021 Tous droits reservés